Le 5 octobre dernier, au dernier étage de la Cité Mondiale du Vin, les élus d’opposition de Communauté d’Avenir font leur rentrée, avec un objectif : préparer 2020. Et les maires de gauche ont du souci à se faire ! Car l’unité et la détermination sont déjà dans tous les esprits.

A Parempuyre, après plusieurs mandats marqués par un combat courageux et déterminé, Nicole Lalanne a passé le témoin de chef de l’opposition à Roxane Maury. A Martignas, les colistiers réfléchissent déjà à leur programme. A Bègles, Thierry Beer-Demander cherche des fonds.

Le 5 octobre dernier, au dernier étage de la Cité Mondiale du Vin, les élus d’opposition de Communauté d’Avenir font leur rentrée, avec un objectif : préparer 2020. Et les maires de gauche ont du souci à se faire ! Car l’unité et la détermination sont déjà dans tous les esprits.

A Parempuyre, après plusieurs mandats marqués par un combat courageux et déterminé, Nicole Lalanne a passé le témoin de chef de l’opposition à Roxane Maury. A Martignas, les colistiers réfléchissent déjà à leur programme. A Bègles, Thierry Beer-Demander cherche des fonds.

En début de réunion, deux outils ont été remis aux élus ; deux guides qui leur serviront dans l’exercice de leur mandat. Le premier donne une présentation détaillée du fonctionnement d’un conseil municipal, de sa mise en place au déroulement de ses travaux. Il rappelle les moyens de contester une délibération. Le second offre une vision exhaustive de Bordeaux Métropole, de ses compétences, de ses projets et de ses moyens.

Puis, un maire de Communauté d’Avenir échange avec les élus sur un sujet ou son expérience. Après Christophe Duprat, Dominique Alcala et Agnès Versepuy, ce soir, c’est au tour de Franck Raynal d’être le grand témoin. Son thème : « Comment passer de l’opposition à la majorité ? » Il revient sur ses premiers conseils municipaux, ses doutes, ses erreurs, ses faiblesses et ses succès. Il évoque les différentes étapes du travail d’un élu d’opposition et comment faire entendre sa voix même lorsqu’on n’appartient pas à la majorité municipale. Les élus sont satisfaits, en atteste le nombre de questions qui fusent et poussent les discussions jusqu’à tard dans la nuit. Des rêves de victoires émergent déjà.

2020 est encore loin. En attendant, un séminaire sur les finances publiques et la communication aura lieu en janvier. Car il convient de préparer dès aujourd’hui les succès électoraux de demain.

P1220588