Charte du “bien construire”, la métropole bordelaise choisit la qualité du bâti pour son territoire

//Charte du “bien construire”, la métropole bordelaise choisit la qualité du bâti pour son territoire

Charte du “bien construire”, la métropole bordelaise choisit la qualité du bâti pour son territoire

Michel Duchène, Jacques Mangon, et les représentants des organismes professionnels des métiers du bâtiment et de l’aménagement se sont réunis ce vendredi 9 février pour signer officiellement la charte du « Bien construire de Bordeaux Métropole ».

En fin d’année 2017, Alain Juppé a souhaité que soit engagée une réflexion sur les moyens pouvant être mis en place afin d’améliorer la qualité constructive du territoire métropolitain, en coopération avec les partenaires concernés. De ces travaux est née la charte du « Bien construire à Bordeaux Métropole » votée en janvier 2018 par le Conseil de Métropole.

Cette charte ne présente pas de valeur contractuelle, mais un ensemble de bonnes pratiques que promettent de respecter les signataires. Rédigée avec le concours de la Métropole, d’architectes et promoteurs, de la Fédération des Promoteurs Immobiliers et la fédération du bâtiment de la Gironde, elle souhaite répondre à une partie des problèmes soulevés tels que les malfaçons, les désagréments liés aux temps (les travaux étant régulièrement lancés après la vente des lots, ils imposent des délais relativement courts), le manque de personnel formé et qualifié pour la conduction des travaux, ou encore la fraude au travail détaché.

Cette charte ne présente pas de valeur contractuelle, mais un ensemble de bonnes pratiques que promettent de respecter les signataires. Rédigée avec le concours de la Métropole, d’architectes et promoteurs, de la Fédération des Promoteurs Immobiliers et la fédération du bâtiment de la Gironde, elle souhaite répondre à une partie des problèmes soulevés tels que les malfaçons, les désagréments liés aux temps (les travaux étant régulièrement lancés après la vente des lots, ils imposent des délais relativement courts), le manque de personnel formé et qualifié pour la conduction des travaux, ou encore la fraude au travail détaché.

Cette charte du bien construire se décline en trois volets : garantir la qualité constructive, améliorer la qualité d’usage et évaluer les opérations dans la durée.

Les objectifs sont de pouvoir réduire la sous-traitance à pas plus de deux niveaux, disposer d’architectes avec des missions complètes afin de suivre du début à la fin les chantiers de construction, améliorer la qualité d’usage et évaluer dans la durée les bâtiments. Il est ainsi prévu une évaluation dite « experte » par opération et une évaluation dite « citoyenne » par les occupants qui devront apprécier la qualité de la construction dans le temps : à leur arrivée, un an puis trois ans après.

Pour les chantiers publics à venir, comme dans le futur quartier de Brazza ou celui des Bassins à flots, la Métropole demandera aux promoteurs de signer cette charte. Les différents signataires de la charte recevront un label «Bien construire à Bordeaux Métropole». Ce label sera délivré pour 3 ans et renouvelable après évaluation. Il sera retiré en cas de non-respect.

2018-02-09T14:45:20+00:00