Hermès parie sur Saint-Vincent-de-Paul et la métropole

//Hermès parie sur Saint-Vincent-de-Paul et la métropole

Hermès parie sur Saint-Vincent-de-Paul et la métropole

« On ne parlait pas de Saint-Vincent-de-Paul. Maintenant on va en parler »

Max Colès

En effet, afin de poursuivre le développement de ses capacités de production, la maison Hermès a annoncé la création de deux nouvelles manufactures à l’horizon 2020, dont un site sur le territoire métropolitain, situé sur la ville de Saint-Vincent-de-Paul. Déjà implantée sur le territoire de la Nouvelle Aquitaine sur 3 sites bien distincts sur les communes de Nontron en Dordogne, de Montbron en Charente et de Saint-Junien en Haute-Vienne, l’entreprise Hermès s’installera sur un emplacement de 5 hectares, bordant la Dordogne et proche du Pont Eiffel.

La commune la plus petite de notre Métropole en nombre d’administrés (1050 habitants) a su saisir l’opportunité de cette implantation, très favorable à son rayonnement et à celui de l’ensemble de notre territoire. Projet à forte empreinte culturelle de par le véritable savoir-faire de cette maison de maroquinerie-sellerie, celui-ci a aussi des dimensions importantes en termes de ressources humaines, puisque in fine, 300 emplois seront créés d’ici 2020 et l’ensemble des futurs artisans seront formés sur place.

Ce projet s’insère directement dans les actions municipales portées et engagées par Max Colès et son équipe. Afin d’anticiper l’augmentation de sa population (+ un quart d’ici 2020), la dynamisation du bourg vincentais a été lancée avec l’agrandissement d’une école, la construction d’un nouveau centre de loisirs, le lancement d’un programme de logements mais aussi l’aménagement des berges et l’utilisation de l’espace sauvage. Dès lors, l’installation de la maison Hermès s’inscrit directement dans la valorisation des atouts de la commune dont son environnement qui offre logements, et emplois de proximité, proches de toutes commodités, tant sur le plan des transports que sur le plan des équipements publics.

Représentant un savoir-faire artisanal d’excellence et faisant parti des activités de production à haute valeur ajoutée, la future maroquinerie de Guyenne confirme que notre agglomération est un territoire prometteur d’avenir et que l’ensemble de nos communes, possèdent toutes une véritable plus-value métropolitaine.

Alain Juppé, Max Colès et l’ensemble des élus Communauté d’Avenir sont fiers d’accueillir cette entreprise sur le territoire métropolitain.

2017-12-13T16:37:58+00:00