Les 6 et 7 novembre 2014, se sont déroulés à Lyon les 42èmes journées des communautés urbaines de France.

 Ces journées se sont déroulées dans un contexte particulier, la baisse des dotations de l’Etat de 11 milliards d’euros entre 2015 et 2017 en plus du 1,5 milliard d’euros en 2014, ce qui représente en cumulé sur 4 ans une baisse de 28 milliards d’euros.

 Cette baisse intervient alors même que la loi Maptam (loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles) crée des métropoles de droit commun (dont Bordeaux) au 1er janvier 2015 avec de nouvelles compétences à assumer (risque inondation, électricité, tourisme…).

De plus, le projet de loi NOTRe (nouvelle organisation territoriale de la République), dont la discussion est prévue prochainement au Parlement, doit encore renforcer le rôle de ces métropoles.

 Dès lors, les 16 Présidents dont Alain Juppé, dans leur déclaration finale, n’ont pas manqué de faire part au Ministre (Secrétaire d’Etat à la réforme territoriale, André Vallini) de leurs inquiétudes de n’avoir pas les moyens financiers d’assumer leurs nouvelles tâches et de participer ainsi au redressement du pays.

En effet, selon les estimations, les investissements des métropoles et communautés urbaines devraient baisser de 25% dans les 6 années à venir.

20141106_jleone_grandlyon_seancepleiniere (3)