Pour une coopération territoriale, vers une connexion des territoires

//Pour une coopération territoriale, vers une connexion des territoires

Pour une coopération territoriale, vers une connexion des territoires

Toute l’ambition d’une métropole coopérative, pensée et opérée en bonne intelligence avec ses partenaires, est portée par l’action de Mylène Villanove.

Désireux de donner une véritable impulsion aux coopérations territoriales, Alain Juppé l’a missionnée pour développer et structurer ces relations. Les enjeux sont de taille : optimiser le fonctionnement et le développement de l’aire d’influence de Bordeaux Métropole et tisser des partenariats.

Ce réseau de coopération est à appréhender à de multiples échelles géographiques.

Ainsi, à l’échelle de l’aire métropolitaine et du département, les territoires sont invités à dialoguer pour aménager un espace attractif et fonctionnel. L’objectif est alors triple : permettre l’attractivité du système territorial, rendre satisfaisante l’accessibilité générale et faire en sorte que les territoires soient plus durables et responsables.

Quant à l’échelle régionale, un véritable réseau urbain régional est à constituer.

Des coopérations sont déjà en cours comme Bordeaux-Angoulême 2025 (dont un accord a été signé entre Alain Juppé et Xavier Bonnefont le 5 septembre dernier), la Communauté d’agglomération du Libournais (CALI) et l’InterScoT.

Coopération territorialeCoopération territoriale

Le renforcement de la Région, de la Métropole et des intercommunalités doit permettre d’accentuer la synergie entre les zones rurales et urbaines liés par un avenir commun.

Mylène Villanove porte donc cette volonté d’une métropole ouverte, dialoguant et tissant des liens gagnants-gagnants… en somme tout l’esprit Communauté d’Avenir !

2017-09-08T11:31:07+00:00